Donald Trump, président une fois par an






Lors de son discours sur l’état de l’Union, mardi à Washington, le président américain a montré un visage beaucoup plus consensuel que celui qu’il affiche le reste du temps.





Les Etats-Unis ont un président rassembleur, équanime et soucieux du bien commun. Malheureusement, ce président ne s’exprime qu’une fois par an, lors du discours sur l’état de l’Union. On force à peine le trait en dressant ce constat. Donald Trump avait alimenté une première fois les espoirs d’une présidentialisation le 28 février 2017, puis de nouveau le 30 janvier 2018. Mardi 5 février, il s’est montré capable une nouvelle fois de prendre de la hauteur en dessinant des horizons mobilisateurs, qu’il s’agisse de vaincre le sida « aux Etats-Unis et au-delà » d’ici à dix ans, ou bien de lutter contre les cancers infantiles. Et il a su globalement s’écarter d’une base électorale étroite pour s’adresser au plus grand nombre.

En politique étrangère, M. Trump n’a pas renoncé à un unilatéralisme qui déstabilise de vieilles alliances et qui inquiète, y compris au sein des rangs républicains. Mais il s’est gardé d’attaques trop appuyées contre un ordre mondial fragilisé. Il a même énoncé une évidence en assurant que « les grandes nations ne livrent pas des guerres sans fin » dans une allusion à l’engagement américain en Afghanistan. Reste à savoir si l’empressement à en finir ne risque pas d’empêcher un débat pourtant indispensable, voire de compromettre un inéluctable après-retrait américain.

La suite ici  : Donald Trump, président une fois par an

7.02.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.