Donald Trump pris à revers dans l’affaire « Stormy Daniels »



 

Cette initiative non concertée avec l’entourage du président a pris à revers la Maison Blanche. Sommé de limiter les dégâts, Rudy Giuliani a finalement assuré vendredi qu’il avait livré son interprétation personnelle des faits, et qu’il s’agissait en fait de « protéger la famille du président » contre des « allégations mensongères ».

 

 


Donald Trump regrette-t-il déjà d’avoir pris à son service le 19 avril comme avocat son vieil allié Rudy Giuliani ? Trois jours après le tumulte créé par une affirmation de l’ancien procureur et ancien maire de New York contredisant le président et la Maison Blanche à propos de l’affaire « Stormy Daniels », le président des Etats-Unis n’a pas caché son irritation, vendredi 4 mai. « Rudy est un type bien, mais il a juste commencé hier [son travail], il va vérifier ce qu’il a avancé », a-t-il commenté avant de s’envoler pour Dallas où se tient le congrès de la National Rifle Association, le lobby pro-armes. Quelques instants plus tard, Rudy Giuliani a publié un communiqué corrigeant en partie ses déclarations précédentes.

Invité, mercredi 2 mai, de l’animateur de la chaîne Fox News Sean Hannity, un proche de Donald Trump, Rudy Giuliani a créé la stupeur en assurant que Donald Trump avait remboursé à l’un de ses avocats, Michael Cohen, la somme de 130 000 dollars versée, à quelques semaines de la présidentielle de 2016, pour le prix de son silence, à une ancienne actrice de films pornographiques, Stephanie Clifford, connue également sous son nom de scène, Stormy Daniels.

La suite ici  : Donald Trump pris à revers dans l’affaire « Stormy Daniels »

7.05.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.