Que cherche Donald Trump en provoquant le Mexique?


Mexique

Pour les Républicains trumpistes, commencer le mandat par une humiliation de Mexico serait une réaffirmation à la fois de la domination sur le Mexique et de la supériorité de la grandeur étatsunienne. Ce sera le rappel du fondement de l’unilatéralisme nouveau de Washington qui, en réalité, est moins économique que profondément nationaliste et idéologique.


En déclenchant une crise ouverte avec Mexico sur la question du mur, le nouveau président des États-Unis défend moins une rationalité économique que l’affirmation d’un unilatéralisme agressif en passe de devenir sa nouvelle doctrine.

Une semaine après son entrée en fonction officielle, Donald Trump, le nouveau président des États-Unis, connaît déjà sa première crise internationale autour d’une des principales idées défendues pendant la campagne électorale : la construction d’une « barrière physique » à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Après avoir fait reprendre en chœur à ses troupes dans les meetings que le voisin méridional paierait pour la construction de ce mur, le nouvel hôte de la Maison Blanche a tenté d’obtenir de Mexico le financement de ce mur. Comme le gouvernement mexicain n’est pas demandeur de ce mur, par ailleurs assez humiliant pour lui, Donald Trump s’est naturellement heurté à un refus qui a conduit à l’annulation du déplacement prévu à Washington du président mexicain Enrique Peña Nieto.
La suite ici : Que cherche Donald Trump en provoquant le Mexique ?

29.01.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.