Etat et technologie : la sainte alliance contre nos libertés ?




Traçage des individus et drones policiers font partie des instruments technologiques au service du contrôle de la société par l’Etat. Une instrumentalisation de plus en plus légalisée et légitimée. Or le tropisme techniciste des pouvoirs publics n’est pas sans risque pour la démocratie libérale.


L’ assignation à résidence  de la population a laissé poindre, un peu plus encore, l’inclination des gouvernants – quelle que soit la nature de leur régime politique – à user de leurs appendices technologiques pour asseoir leur contrôle sur la société. Traçage des individus et drones policiers sont deux nouvelles lucarnes accolées à l’édifice panoptique, qui ne cesse d’étendre son horizon après chaque « crise ». Toutes les mesures d’urgence avant elles, bornées dans un premier temps à quelque phénomène situé dans le temps et l’espace, ont d’ailleurs fait l’objet d’une forme de « normalisation » de jure ou de facto. Or derrière les formidables prouesses des technologies de « rupture », c’est le spectre d’une nouvelle régression de nos libertés qui se précise. À telle enseigne que c’est la nature même de notre régime politique qui s’en trouve interrogée.

Le tropisme techniciste des pouvoirs publics n’est pas sans risque pour la démocratie. Sans qu’elle réponde clairement ni à la volonté du peuple, ni à son intérêt, la croyance en la capacité autonome des technologies à suppléer aux défaillances humaines et à résoudre tous les problèmes de l’activité sociale semble s’imposer dans l’esprit de nos gouvernants.

Pourtant, c’est vite oublier que des hommes, avec leurs propres schèmes idéologiques et leurs rêveries utopiques, conçoivent, vendent et manient ces technologies. Peter Thiel, fondateur de Palantir, une entreprise de surveillance créée avec le soutien de la CIA, qui met ses technologies d’analyse de données au service de la DGSI, est l’un des grands thuriféraires de l’abolition des États et de leur commutation par les miraculeux mécanismes autorégulateurs du marché.

La suite ici :http://egalites.blogs.liberation.fr/2020/04/29/etat-et-technologie-la-sainte-alliance-contre-nos-libertes/

9.05.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.