Etats-Unis : chômage, un taux trop bas pour être vrai


chômage

 

Le faible chiffre vanté par Donald Trump cache une tout autre réalité : plus de 20 millions d’inactifs ne sont pas comptés et le sous-emploi persiste.

 

 


Avec un chômage à 3,9 %, au plus bas depuis 2000, et près de 4 millions d’emplois créés sous sa présidence, Donald Trump a des raisons de se réjouir. Il ne s’en prive pas d’ailleurs, à l’approche des élections de mi-mandat, à risque pour sa majorité. «L’économie américaine est plus florissante que jamais. Les demandes d’allocations chômage sont au plus bas en cinquante ans», s’est ainsi félicité le Président, mardi, à la tribune des Nations unies. «Pris dans sa globalité, et du point de vue purement statistique, le marché du travail aux Etats-Unis est très dynamique et très tendu», analyse l’économiste Robert Lerman, chercheur au Urban Institute.

Mais le seul taux de chômage, que Donald Trump lui-même qualifiait, avant son élection, de «chiffre bidon» largement sous-estimé, masque une réalité beaucoup moins reluisante. Premier bémol : le taux de participation au marché du travail, passé de 66 % en 2008 à 62,7 % aujourd’hui chez les plus de 15 ans. Les facteurs sont multiples, et pour certains décorrélés de l’état de l’économie : augmentation du nombre d’étudiants, retraite des baby-boomers.

La suite ici : https://www.liberation.fr/planete/2018/09/30/etats-unis-chomage-un-taux-trop-bas-pour-etre-vrai_1682272

3.11.18

 

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.