Europe : l’explosive réponse de Berlin à Macron






Installation définitive du Parlement à Bruxelles, mise en chantier d’un porte-avions européen… Les propositions de la nouvelle patronne de la CDU décoiffent.




Les élections européennes tournent à l’affrontement entre la France et l’Allemagne. La nouvelle patronne de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, a lâché plusieurs pavés dans la mare, dans une tribune publiée le 10 mars dans le journal dominical Welt am Sonntag. Suppression du siège de Strasbourgpour le Parlement européen, qui ne se réunirait plus qu’à Bruxelles, refus d’une assurance chômage européenne, refus de la mutualisation des dettes entre États membres, mais octroi à l’Union européenne d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU et mise en chantier d’un porte-avions européen : ses propositions ont de quoi alimenter des mois de controverses entre Paris et Berlin.

La présidente de la CDU, qui ambitionne de succéder à Angela Merkel à la chancellerie fédérale dans un proche avenir, veut améliorer la capacité de travail de l’UE et supprimer ce qu’elle appelle des « anachronismes ». Pour cela, elle avance deux suggestions explosives : « le regroupement du Parlement européen en son siège de Bruxelles » et « l’imposition des revenus des fonctionnaires de l’UE ». La France, qui a toujours compté sur l’Allemagne pour résister à la volonté du Parlement européen de renoncer aux navettes incessantes entre Bruxelles et Strasbourg, risque de se retrouver bien isolée

La suite ici : Europe : l’explosive réponse de Berlin à Macron

12.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.