Face au discours de haine, les médias doivent réagir



Les journalistes confrontés au discours de haine n’hésitent plus à le dénoncer publiquement. Une attitude salutaire. Mais cela ne suffit pas: il est de la responsabilité éthique des médias d’évincer les messages racistes, discriminatoires, incitant à la violence ou irrespectueux de la dignité des personnes, et de bannir leurs auteurs. Les médias doivent instaurer une modération efficace des forums et des espaces de discussion en ligne, y compris sur les réseaux sociaux. A cet égard, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) se joint à l’organisation italienne Carta di Roma pour saluer l’initiative du quotidien « La Stampa ».

Présentatrice de l’émission d’investigation Panorama sur la chaîne de télévision publique régionale NDR, la journaliste Anja Reschke défraie la chronique depuis la diffusion, le mercredi 5 août, dans le journal télévisé de la première chaîne ARD, d’un commentaire de près de deux minutes sur le racisme en Allemagne, dénonçant les « tirades haineuses » sur Internet contre les réfugiés et les migrants.

La suite ici : Face au discours de haine, les médias doivent réagir | Fédération européenne des journalistes

Amaury

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.