Le faux féminisme d’Hillary Clinton


féminisme d'Hillary Clinton

C’est un féminisme néolibéral,  méritocratique, individualiste, qui ne critique pas le principe de hiérarchie et se contente de dénoncer le plafond de verre les empêchant d’accéder aux plus hautes responsabilités.


Le peuple américain est profondément divisé sur son avenir. D’un côté, il y a les perdants de la nouvelle société, de la globalisation, de la diversité ethnique, qui réclament une protection sociale pour leur mode de vie qui est en train de disparaître. Trump les intéresse parce qu’il se présente en défenseur du secteur industriel, en défenseur des « gens », tout simplement.

En face, les populations qui soutiennent Clinton ont beaucoup à gagner de ces changements. Ils ne sont menacés ni matériellement ni symboliquement par le projet néolibéral incarné par la candidate et dont l’effet principal, depuis des années, est de favoriser la finance et de défavoriser l’industrie. Hillary Clinton incarne l’alliance entre Wall Street et les mouvements féministes, antiracistes, LGBT, écologistes, etc. – une unification qui se fait contre la classe ouvrière industrielle traditionnelle.

La suite ici : Le faux féminisme d’Hillary Clinton – Bibliobs – L’Obs

2.11.16



Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.