Féminisme « new look »



En faisant valoir les multiples préjudices dont elles sont victimes simultanément (genre, race, orientation sexuelle, classe sociale…) les Noires sont devenues « les vraies actrices du changement ».


Le féminisme aux États-Unis reste vivace, mais les chemins qu’il emprunte sont si nombreux et déconcertants qu’ils font parfois croire, à tort, à sa disparition. À côté des grands mouvements traditionnels — National Organization for Women (NOW), Emily’s List —, proches du Parti démocrate, de multiples courants non partisans fleurissent sur Internet à travers réseaux sociaux, sites, blogs…

« Les “’ike’ et les clics ont remplacé l’activisme et les manifestations de rue des générations précédentes, estime l’écrivaine Carolyn Burke, installée en Californie. La communication s’est substituée à une démarche politique. »

La suite ici : Féminisme « new look »

20.11.16



Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.