Laurent de Sutter: « François Hollande a trahi l’idée même de la gauche »


François Hollande

« Au niveau des thématiques, l’ère Hollande se caractérise par une homogénéité parfaite : cela tape de tous côtés, de l’économie à la culture, du social à l’international… Il n’y a rien de saillant, comme Hollande lui-même, masse molle. Par contre, au niveau de ce qu’on pourrait appeler ‘psycho-politique’, ce qui se dégage, c’est un régime très particulier d’affects et d’émotions en jeu dans la vie publique. Et surtout une intensité très singulière. L’espoir qu’avait suscité l’élection de Hollande en 2012 se jouait dans la possibilité de retrouver du calme, après l’ambiance sur-nerveuse, sur-hystérique de la présidence Sarkozy. Mais ce calme n’est pas venu. »


À travers quarante interventions de philosophes et écrivains sidérés par l’indigence de la présidence Hollande, « Le Livre des trahisons », dirigé par Laurent de Sutter, dresse l’inventaire de l’auto-dissolution de la gauche gouvernementale. Un diagnostic documenté et culotté.

Dans un essai vif et énervé, Le Livre des trahisons, dirigé par le professeur de théorie du droit Laurent de Sutter, 40 auteurs, majoritairement philosophes, historiens, critiques, théoriciens de la littérature, de l’art, dressent la chronique de quatre ans et demi de présidence Hollande. Et cela fait mal. L’accumulation de couleuvres avalées, dans tous les domaines de son action, dessine un paysage politique dévasté à gauche, d’une tristesse désopilante. Ce qui se dévoile sous nos yeux ahuris, c’est au fond une forme d’autodestruction de la gauche elle-même.

La suite ici : Les Inrocks – Laurent de Sutter : « François Hollande a trahi l’idée même de la gauche »

10.09.16

Arnaud

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.