GAFA: des empires fissurés?


empires fissurés

Des fissures, certes, mais toutefois pas de quoi titrer « GAFA, bientôt la fin » : lorsque Facebook constate que les jeunes quittent le réseau, le voilà qui rachète Instagram, tant et si bien que la concentration s’accélère. Autrement dit, tous les chemins mènent à Facebook.


Un empire est une entité politique souveraine, conquérante, qui exerce une domination internationale de nature à transformer structurellement ses vassaux. Par transposition, il est permis de dire des GAFA qu’ils constituent un archipel d’empires. Ce système parfaitement intégré ne paraît pas devoir s’écrouler de sitôt du fait que les GAFA forment un oligopole des infomédiaires – le processus d’infomédiation combine des milliers de parties dont certaines peuvent être algorithmiques et faire usage de l’intelligence artificielle. Et les GAFA continuent de croître. Ainsi, au troisième trimestre 2017, le nombre d’utilisateurs quotidiens de Twitter a augmenté de 14% en moyenne ; l’EBITDA de l’entreprise a crû de 207 millions de dollars et le nombre de vidéos vues sur la plateforme a été multiplié par deux en un an.

Malgré ces signes de stabilité et d’expansion,  les GAFA se fissurent : leur rapport aux clients conquis se détériore, l’identité qui a contribué à façonner leur hégémonie économique et culturelle perd en lisibilité, et des puissances concurrentes se sont bâties en les imitant.


La suite ici : GAFA : des empires fissurés ?

4.12.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.