Grâce aux réseaux sociaux, l’UDC perd une bataille mais pas sa guerre



Il y a quelques mois encore, les sondages prédisaient une large victoire de l’initiative de l’UDC pour le renvoi des criminels étrangers. Et c’est l’inverse qui s’est produit en ce divin dimanche ! Malgré les millions dépensés par son âme damnée, l’extrême droite blochérienne a reçu une claque retentissante. C’est un « non » franc et massif, pour paraphraser de Gaulle, qui est sorti des urnes helvètes.

Que s’est-il passé pour que nous assistions à un tel revirement dans l’opinion ? La mobilisation active sur les réseaux sociaux figure parmi les explications les plus plausibles.

La suite ici : Grâce aux réseaux sociaux, l’UDC perd une bataille mais pas sa guerre – Jean-Noël CuénodJean-Noël Cuénod

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.