Greg Zanis, le menuisier qui construit des croix pour les victimes de fusillades aux Etats-Unis





Depuis 1997, il en a construit plus de 26 000, à chaque endroit où une tuerie de masse ou un accident dramatique a lieu. Lundi, il était sur les lieux des deux dernières fusillades, à El Paso et Dayton.


Les scènes d’effroi se succèdent et se ressemblent pour Greg Zanis. Ce menuisier de 68 ans s’est rendu, lundi, sur les lieux des deux fusillades survenues les 3 et 4 août aux Etats-Unis, afin d’y construire un nouveau mémorial, comme il le fait, depuis vingt-deux ans, à chaque fois qu’un de ces drames endeuille l’Amérique. Trente et une croix ont été placées à Dayton (Ohio) et El Paso (Texas), une pour chaque victime.

La sinistre routine recommence pour cet homme qui traversa déjà le pays deux ans plus tôt, de Chicago à Las Vegas, pour y installer des croix après la tuerie la plus meurtrière qu’ont connu les Etats-Unis : le 1er octobre 2017, un tireur isolé avait tiré, depuis sa chambre d’hôtel, sur 58 personnes participant à un festival de musique country en plein air. Greg Zanis était aussi là, en 1999, pour poser des croix après la tuerie du lycée de Colombine (13 morts), mais aussi après celle de l’école primaire Sandy Hook en 2012 (28 morts) et celle qui fit 49 morts au Pulse, un club gay, à Orlando, en 2016.

La suite ici : Greg Zanis, le menuisier qui construit des croix pour les victimes de fusillades aux Etats-Unis

9.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.