Une guerre commerciale à la Trump


guerre commerciale

Après tout, nous avons désormais une Agence de Protection de l’Environnement dirigée pour ceux qui polluent, un Département de l’Intérieur dirigé par des gens qui veulent piller les terres fédérales, un Département de l’Éducation dirigé par une industrie qui favorise les établissements qui font du profit et ainsi de suite. Pourquoi la politique commerciale serait-elle différente ? Il est vrai qu’un grand nombre de grandes entreprises et d’idéologues des libres marchés qui pensaient avoir Trump dans la poche sont horrifiés par ses décisions sur le commerce. Mais à quoi s’attendaient-ils ? Il n’y a jamais eu la moindre bonne raison de penser que la politique commerciale serait à l’abri des déprédations de Trump.


Il existe un consensus quasi unanime parmi les économistes et les chefs de grandes entreprises, c’est que les taxes de Donald Trump sur l’acier et l’aluminium sont une très mauvaise idée, et que la guerre commerciale plus générale que ces taxes pourraient déclencher serait extrêmement destructrice. Mais les chances d’éviter ce désastre politique sont très minces, car c’est l’exemple parfait de Trump qui fait du Trump.

En fait, ces droits de douane sont probablement la chose la plus Trump que Trump ait fait jusqu’à présent. Après tout, le commerce (comme le racisme) est un problème sur lequel Trump s’est montré cohérent au fil des ans. Il a passé des dizaines d’années à s’en prendre aux autres pays avec hargne, pays qui, selon lui, font du mal à l’Amérique en profitant de nos marchés relativement ouverts. Et si ses positions sont basées sur strictement aucune compréhension de ces problèmes ou même de faits de base, eh bien, oui, le Trumpisme n’est fait que d’ignorance belliqueuse de A à Z.

Mais attendez, il y a plus encore. Il y a une bonne raison pour laquelle nous avons des accords commerciaux internationaux et ce n’est pas pour nous protéger de pratiques injustes venant d’autres pays. Le véritable but est bien plutôt de nous protéger de nous-mêmes : il s’agit de limiter cette politique d’intérêts personnels et de corruption à grande échelle qui régnaient en maître dans la politique commerciale.


La suite ici : Une guerre commerciale à la Trump

11.03.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.