Haine sexiste en ligne: YouTube, Facebook et Twitter pointés du doigt


Haine sexiste

« Les taux de suppression varient de manière significative selon les motifs de signalement proposés par la plateforme et sont la marque d’une modération insuffisamment exigeante, aléatoire et non graduée.


Dans un rapport publié mercredi, les trois géants d’internet sont accusés de laxisme sur les violences faites aux femmes. Modération insuffisante, contenus non supprimés, manque de transparence et délai de réponses aux signalements trop long… En matière de lutte contre les violences sexistes en ligne, Facebook, Twitter et YouTube ont encore des progrès à faire. A l’origine du constat, publié dans un rapport ce mercredi 7 février, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE) dénonce une « très grande impunité vis-à-vis des discours en haine » sur les trois grandes plates-formes mise en cause.

Parmi la petite quantité de contenus supprimés par les plateformes à la suite des signalements du HCE, 25 proviennent de Twitter et 11 de Facebook, soit 13% et 11% des contenus signalés sur l’une et l’autre des plateformes. Mais pour YouTube, le chiffre ne dépasse pas le zéro pointé. Aucun des 198 contenus signalés par le Haut Conseil sur la plateforme de vidéos n’a été supprimé depuis juin-juillet 2017.


La suite ici : Haine sexiste en ligne : YouTube, Facebook et Twitter pointés du doigt

8.02.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.