Hervé Le Bras : «Les Américains ont l’habitude de caractériser les personnes selon leur race»





Avant de passer à l’acte, l’auteur de la fusillade d’El Paso au Texas avait publié un manifeste pour dénoncer «l’invasion» hispanique. Pour le démographe Hervé Le Bras, certains Américains ont le sentiment que la race dite «blanche» est menacée et «submersible».



Après les attaques à Charleston, San Diego et Pittsburgh, les Etats-Unis sont donc de nouveau confrontés aux violences d’extrême droite qui, selon le centre d’analyse New America, ont fait plus de victimes que les attaques jihadistes en 2017 et 2018. Pour Hervé Le Bras, démographe et directeur d’études à l’EHESS, le racisme, que Donald Trump est accusé d’alimenter, reste profondément ancré dans la société américaine.

« Cette idée ne date pas d’aujourd’hui aux Etats-Unis. Déjà, au XIXe siècle, les mouvements nativistes étaient organisés à la faveur du rejet de l’immigration, en particulier des Irlandais, des Italiens puis des populations d’Europe centrale. Même si les Américains reprennent le terme de «grand remplacement», il s’agit d’une tradition beaucoup plus américaine que française.

Ces mouvements refusent le mélange et le métissage. Il s’agit de la forme la plus pure du racisme. Dans son Essai sur l’inégalité des races humaines (1853-1855), Arthur de Gobineau, l’un des grands théoriciens du racisme, s’opposait déjà à ce que les Aryens se mélangent à d’autres races. Or, l’histoire a montré que le métissage est de plus en plus répandu, y compris aux Etats-Unis où toutes les unions mixtes sont en progression. Entre 1980 et 2008, la part des jeunes mariés avec un·e époux·se de race ou ethnie différente est passée de 6,7 % à 14,6 %. »

La suite ici :https://www.liberation.fr/planete/2019/08/06/herve-le-bras-les-americains-ont-l-habitude-de-caracteriser-les-personnes-selon-leur-race_1743959

8.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.