Hors de contrôle depuis son acquittement, Trump cible désormais la justice




Critiques en direct des procureurs et des juges, interférences tous azimuts avec la justice… Le président américain, déchaîné, s’attaque de front à l’un des trois piliers de la démocratie américaine. Non sans arrière-pensées électorales.


Another day, another shitstorm : nouvelle journée, nouvelle tempête de m***e. Ainsi va l’Amérique de Trump, tellement criblée d’outrages qu’elle en devient presque engourdie. Il y a encore quelques mois, le dernier scandale en date aurait mis Washington sens dessus dessous : une attaque en règle frontale, obscène, contre l’indépendance de la justice. Depuis le scandale du Watergate (1972), celle-ci était sacro-sainte, bien mieux défendue que chez nous. Terminé !

Trump n’a pas besoin de communiquer secrètement ses ordres à son attorney general (ministre de la Justice) William Barr, il les tweete au vu et au su de tous. « Le président tweete et le département de la Justice s’exécute », note le très respecté blog Lawfare. C’est ainsi qu’il a protesté dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 février contre les recommandations faites par les procureurs quant à la peine de prison de Roger Stone, son ex-conseiller (pour ne pas dire bouffon) reconnu coupable en novembre 2019 de mensonges au Congrès dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016. Sept à neuf ans de prison ? « Une erreur judiciaire ! », s’est exclamé Donald Trump sur le réseau social, son moyen de communication favori.

Message reçu cinq sur cinq par Barr, dont le ministère a révisé à la baisse la recommandation. Une interférence inouïe, extraordinaire, dans le travail des procureurs, qui a entraîné la démission pure et simple de l’un d’eux et l’abandon du dossier Roger Stone pour les trois autres. Une révolte ouverte, en somme, au cœur même du département de la Justice.

La suite ici :Hors de contrôle depuis son acquittement, Trump cible désormais la justice

15.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.