Huawei est-il vraiment plus dangereux que Facebook ? 




Les géants états-uniens du numérique emmagasinent déjà le type de données dont nous craignons que Huawei les collecte à l’avenir. En outre, Google et Facebook ont tous deux utilisé de façon inappropriée des données qui leur avaient été confiées ; le premier en a été reconnu coupable, les pratiques du second ont fuité.


Les États-Unis, accompagnés par certains de leurs alliés, ont pris des mesures drastiques pour exclure de leurs marchés nationaux la société du secteur des technologies Huawei, mais ils continuent d’ignorer les menaces pourtant similaires que font peser Facebook et d’autres géants du secteur numérique. Les gouvernements des démocraties doivent désormais faire preuve du même empressement à parer ce danger grandi en leur sein.

Huawei n’est pas seulement le premier fournisseur mondial d’équipements de télécommunication et le deuxième fabricant de smartphones, il est aussi le leader des réseaux 5G à ultra haut débit – loin devant tout concurrent américain. Et, comme d’autres sociétés, Huawei fournit des équipements de surveillance, à 230 villes environ dans le monde, en Europe occidentale, en Asie, et en Afrique subsaharienne.

L’administration du président des États-Unis Donald Trump accuseHuawei de vol de propriété intellectuelle, de fraude et d’entrave à la justice dans le contournement des sanctions américaines contre l’Iran, mais aussi d’être susceptible d’utiliser ses appareils et les logiciels qui sont installés sur ceux-ci pour espionner au profit du gouvernement chinois. Le gouvernement américain a donc interdit aux agences gouvernementales des États-Unis d’acheter à Huawei leurs équipements (ZTE, Hikvision, Dahua et Hytera ont eux aussi été éconduits).

La suite ici :Huawei est-il vraiment plus dangereux que Facebook ? | by Ngaire Woods

3.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.