Il reste un an à Trump avant l’élection présidentielle de 2020, et rien n’est joué







Le compte à rebours est lancé. Dans un an jour pour jour, le 3 novembre 2020, les Américains (et le reste du monde) seront fixés: Donald Trump aura le droit de tweeter depuis le Bureau oval quatre ans de plus ou devra plier bagage et céder sa place au vainqueur démocrate. Entre la menace de destitution, les batailles judiciaires ou encore la percée d’Elizabeth Warren, Donald Trump devrait-il commencer à paniquer?




Un an avant l’élection, Trump semble n’avoir aucune chance. Si l’on en croit les sondages. Qu’il affronte Joe Biden dont la candidature bat lentement mais sûrement de l’aile (27% d’intentions de vote à la primaire démocrate), Elizabeth Warren qui fait une percée (22%), Bernie Sanders qui ne s’est pas laissé déstabiliser par une crise cardiaque (17%) ou même le maire encore inconnu il y a peu Pete Buttigieg (8%), l’actuel président des États-Unis échouerait avec 3,5 à 6,5 points d’écart.

Un tableau qui rappelle… novembre 2015. “Sondage: Clinton à égalité face à Carson, mais l’emporte sur les autres candidats républicains”, avançait NBC News. “Carson au coude-à-coude avec Trump dans les primaires, l’emporte de 10 points sur Clinton pour la présidentielle”, rapportait l’université de Quinnipiac, valeur sûre des enquêtes d’opinion. Douze mois avant l’affrontement dans les urnes entre Hillary Clinton et Donald Trump, les prévisions qui faisaient les gros titres de la presse étaient très loin de taper dans le mille.

Trump pourrait donc aujourd’hui souffler et évacuer cette concurrence qui s’annonce très rude en comptant sur une nouvelle erreur des observateurs. Mais depuis trois ans, les instituts de sondages ont eu le temps de mettre le doigt sur l’origine de l’énorme décalage entre les prévisions qu’ils annonçaient et la réalité.

La suite ici : Destitution, Warren, impôts… À J-1 an avant la présidentielle, Trump doit-il commencer à paniquer?

4.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.