À la Marche des femmes à Washington, une immense foule inquiète manifeste contre Trump


contre Trump

Sur les lieux mêmes où, la veille, l’Amérique républicaine célébrait l’investiture du nouveau président, une autre Amérique, diverse, inclusive et inquiète s’est rassemblée sur le National Mall, pour une démonstration de force, inédite au lendemain d’une prestation de serment, et un avertissement à l’administration Trump.


Chacun est venu avec sa pancarte, puisant dans l’humour, le dessin, des citations de Beyoncé ou de Martin Luther King Jr, la formule résumant sa préoccupation du moment. Climat, droits civiques, santé, éducation, droit à l’avortement, Trump bashing : la Marche des femmes, organisée samedi 21 janvier à Washington a largement dépassé le cadre fixé à l’origine par les instigatrices de ce mouvement, soucieuses de défendre les droits des femmes, menacés selon elles par la rhétorique, le comportement et les promesses de Donald Trump.

Près de 500 000 personnes, de tous âges, de toutes origines, venues de tout le pays ont convergé dans le centre de la capitale fédérale, noyant les rues sous une marée de Pussy hats, ces bonnets roses devenus le signe de ralliement de la méfiance anti-Trump, en référence à ses propos orduriers sur les femmes (« Grab them by the pussy », « Attrape-les par la chatte »). Le nombre de manifestants, largement supérieur aux 200 000 participants attendus, a rendu difficiles la mise en branle d’un cortège et la marche prévue à l’origine jusqu’à la Maison Blanche. Des scènes identiques se sont déroulées dans de nombreuses villes du pays, réunissant au total plusieurs millions de personnes selon la presse.
La suite ici : A la Marche des femmes à Washington, une immense foule inquiète manifeste contre Trump

22.01.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.