Catalogne: le camp indépendantiste fracturé par la déclaration de Puigdemont


déclaration de Puigdemont

La suspension du processus d’indépendance de la Catalogne a remis au goût du jour le fragile équilibre de la majorité indépendantiste au Parlement catalan, divisée entre les tenants d’une ligne radicale et ceux d’une ligne négociée.


Il y a la photo, et puis les coulisses. L’apparente unité des 72 députés indépendantistes – sur 135 au Parlement catalan – au moment de signer la déclaration d’indépendance de la Catalogne mardi soir, mais «suspendue» dans la foulée par le président de la Generalitat Carles Puigdemont dans l’espoir d’une médiation avec Madrid, ne tient à vrai dire qu’à un fil.

Comme beaucoup d’indépendantistes, mi-figue mi-raisin après les annonces de Puigdemont, les représentants de la Candidature d’unité populaire (CUP) au Parlement étaient en effet convaincu que le 10 octobre rentrerait dans l’histoire comme le jour de la « déconnexion » avec l’Espagne. Or, les parlementaires de cette formation anticapitaliste et partisane d’une rupture immédiate avec le royaume d’Espagne, ne s’attendaient pas à ce que président du Govern ajourne au dernier moment le « procès » pour faire de la déclaration si espérée un seul « acte symbolique ».

Très contrariés, selon El País, les élus anticapitalistes ont donc adressé un ultimatum au gouvernement séparatiste l’enjoignant à rendre l’indépendance de la République de Catalogne effective d’ici à un mois, sous peine de faire sécession… au sein même du camp sécessionniste. Rien d’anecdotique à cela.
La suite ici : Catalogne : le camp indépendantiste fracturé par la déclaration de Puigdemont – Libération

12.10.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.