Italie: le scénario de l’impossible


scénario de l'impossible

Les éditorialistes et commentateurs de la presse institutionnelle rêvent, eux, d’une troisième issue : celle d’un gouvernement technique ou rassemblant la plus large majorité possible qui permettrait de temporiser et d’attendre des « jours meilleurs ». Face à l’usure et à l’impasse, il n’est pas exclu que le président de la République finisse par répondre à leur souhait.


Le scénario était écrit : il se confirme 40 jours après le scrutin du 4 mars. Alors que le président de la République Sergio Mattarella entame un nouveau tour de consultation, la formation d’un gouvernement semble encore aussi hasardeuse, sinon impossible. Les deux vainqueurs des élections revendiquent toujours la charge de président du conseil. Luigi di Maio au nom des Cinque Selle, premier parti du pays. Mateo Salvini pour la Lega désormais hégémonique au sein de la première coalition qui rassemble la droite radicale. Les deux hommes se sont entendus pour effectuer une razzia sur les charges parlementaires qu’ils contrôlent totalement.

Cette entente inédite pour le partage du pouvoir institutionnel ne signifie pas pour autant qu’ils sont en mesure de former une majorité gouvernementale. Pour des raisons de programmes, mais aussi d’objectifs tactiques et stratégiques. Certes, ils pourraient s’entendre pour négocier un gouvernement chargé de préparer rapidement un nouveau scrutin avec, cette fois, une loi électorale qui permettrait de dégager une majorité incontestable ( la leur…).


La suite ici : Italie : le scénario de l’impossible

16.04.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.