Joyeux anniversaire Loujain, et merci  surtout !






Loujain va avoir 30 ans ce 31 juillet 2019. Depuis sa prison saoudienne, elle a accompli une chose incroyable. Autour d’elle et dans le sillage d’Alia, de Walid et de Lina, mais aussi de toutes ses amies qu’elle a laissées au Canada où elle a étudié, des inconnu.es qui ne connaissaient souvent pas la situation des femmes en Arabie Saoudite s’engagent et se mobilisent : pétitions, manifestations, cartes blanches, dessins… Cette mobilisation est internationale.




Je n’ai pas de souvenirs particuliers de mes 30 ans. Un bon resto certainement, mais rien d’exceptionnel. Je me souviendrai toute ma vie en revanche des 30 ans de Loujain Al Hathloul, militante féministe saoudienne. J’aimerais me tromper à l’heure d’écrire ce texte (à défaut de faire quelques courses pour lui trouver un cadeau), mais ses 30 ans elle les passera dans une prison saoudienne, comme les 14 mois et demi précédents.

Espérons que le régime saoudien ne lui réserve aucune surprise cruelle et aucun traitement plus inhumain que son incarcération arbitraire (son procès s’est à peine ouvert à la mi-mars pour être immédiatement suspendu ; ce n’est qu’alors qu’elle a découvert les charges qui pesaient contre elle). Elle a déjà subi tortures, harcèlement  et traitements dégradants. L’énumération donne la nausée. Admirons le courage de sa sœur aînée Alia qui en a fait le décompte dans une interview à la veille d’un autre anniversaire, celui de son incarcération.

Loujain Al Hathloul est donc née il y a 30 ans, le 31 juillet 1989. 20 ans après les premiers pas de Neil Armstrong sur la lune. L’année de tous les possibles, vu de Bruxelles : Mandela était en train de négocier la fin de l’apartheid, le mur de Berlin allait tomber. Un autre monde, plus ouvert, plus libre, se présentait à nous.  Mais à Pékin, le régime chinois venait d’envoyer les chars pour mater les étudiants manifestant Place Tian’anmen, tandis qu’en Arabie Saoudite les femmes n’avaient pas le droit de conduire (elles devront encore attendre 29 ans pour cela) et elles étaient soumise à la tutelle d’un homme. Soyons de bons comptes, en Europe, cela ne faisait pas si longtemps qu’une femme mariée ne devait  plus demander à son mari l’autorisation d’ouvrir un compte en banque et toutes les Suissesses n’avaient pas encore gagné le droit de vote.

La suite ici : Joyeux anniversaire Loujain, et merci  surtout !

3.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.