Kids United (for Facebook): le web des enfants n’est pas une île


Kids United

Il se trouve que l’existence de solutions techniques – pour ne pas dire d’un solutionnisme technologique – médiées par de grandes plateformes a tendance à faire percevoir comme inessentielles ces politiques publiques alors même qu’elles n’ont jamais été aussi littéralement vitales pour permettre à chacun de s’émanciper et de pouvoir bénéficier de recours collectifs stables, cohérents, et démocratiquement construits (ce qu’on appelle aussi la loi, certes parfois imparfaite, mais quand même la même pour tous …).


Voilà. Le 4 décembre 2017, Facebook lance officiellement « Messenger Kids ». Mais le 6 décembre, comme Johnny Halliday vient d’enclencher le processus qui mènera inexorablement à la troisième guerre mondiale en indiquant que Jérusalem était la capitale d’Israël, et comme ce même 6 décembre Donald Trump est mort en laissant ses fans désemparés (ou l’inverse), du coup l’info est presque passée inaperçue. Et c’est dommage.

1ère mauvaise nouvelle, ils ont aussi embauché le graphiste qui a conçu « Paint ». 


La suite ici : Kids United (for Facebook) : le web des enfants n’est pas une île.

15.12.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.