La Banque européenne d’investissement ne financera plus les énergies fossiles à partir de 2022







La décision de la plus grande banque publique internationale au monde, annoncée jeudi, est qualifiée d’«historique», y compris par les ONG. Mais celles-ci s’inquiètent d’«exceptions qui pourraient permettre à de dangereux projets de gaz fossiles d’être soutenus».





Sans précédent ! Historique. C’est ainsi qu’a été accueillie la décision de la Banque européenne d’investissement (BEI), annoncée jeudi, de ne plus financer de projets liés aux énergies fossiles après fin 2021 et de devenir une véritable «banque du climat».

«Nous cesserons de financer les combustibles fossiles et nous lancerons la stratégie d’investissement climatique la plus ambitieuse de toutes les institutions financières publiques quelles qu’elles soient», assure Werner Hoyer, le président du bras armé financier de l’Union européenne, qui est aussi la plus grande banque publique internationale au monde. Et de justifier cette révision à la hausse des ambitions climatiques de la BEI en rappelant que les scientifiques estiment que nous nous dirigeons actuellement vers une hausse des températures de 3 à 4°C d’ici à la fin du siècle. Ce qui rendrait «inhabitables d’immenses pans de notre planète» et aurait «des conséquences désastreuses pour les populations du monde entier».

La suite ici :https://www.liberation.fr/planete/2019/11/15/la-banque-europeenne-d-investissement-ne-financera-plus-les-energies-fossiles-a-partir-de-2022_1763611?xtor=rss-450

19.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.