La Banque mondiale dénonce la « corruption » des grandes entreprises



Le président de la Banque mondiale (BM), Jim Yong Kim, a estimé jeudi que les techniques des grandes entreprises pour échapper à l’impôt s’apparentaient à une forme de corruption frappant les plus pauvres. Certaines entreprises utilisent des stratégies élaborées afin de ne pas payer de taxes dans les pays où elles sont présentes. C’est une forme de corruption qui touche les populations pauvres.

« Certaines entreprises utilisent des stratégies élaborées afin de ne pas payer de taxes dans les pays où elles sont présentes. C’est une forme de corruption qui touche les populations pauvres », a déclaré le dirigeant dans un discours à Washington en prélude à l’assemblée générale FMI-BM la semaine prochaine à Lima, au Pérou.

Le dirigeant a estimé qu’une taxation « plus équitable » permettrait de faire entrer dans les caisses de pays pauvres des sommes qui « éclipseraient » les montants reçus au titre de l’aide au développement.

La suite ici : La Banque mondiale dénonce la « corruption » des grandes entreprises

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.