La Belgique face au Covid, le moment de vérité



Ces politiques différenciées sont souvent vécues comme un psychodrame côté francophone. Mais le fait régional s’impose, et ce n’est que logique. L’anormalité c’est que les régions ont été trop longtemps passives voire invisibles dans la gestion de cette crise alors qu’en Suisse, en Allemagne aux Etats unis, les Cantons, les Landers les Etats prennent beaucoup d’initiatives.


Est-ce que la Belgique est une poule sans tête face à l’épidémie ? C’est évidemment l’impression que laisse le scénario du week-end. Des décisions sont annoncées avec les régions et le fédéral vendredi, puis des décisions wallonnes en partie contradictoires suivent quelques heures plus tard puis des décisions bruxelloises samedi. Enfin, dimanche une nouvelle décision sur l’enseignement à distance dans le secondaire tombe.

L’intensité de cette deuxième vague a surpris les politiques. Entre prudence et déni, ils ont tardé à prendre des mesures, persuadés aussi qu’agir trop tôt n’aurait pas été compris par une partie de l’opinion. De l’avis (très partagé) des virologues et épidémiologistes, ces mesures ont minimum deux à trois semaines de retard.

Si la première raison de cette valse de mesure est liée à la procrastination des politiques francophones, la deuxième est plus politique. C’est la prise de conscience, tardive là aussi, que les Francophones allaient devoir se débrouiller avec « leur » épidémie.

La prise de conscience francophone remonte au Week-end du 17 octobre. Ils ont alors cru qu’ils pourraient être entendus au sein du comité de concertation la semaine suivante. Dans ce comité où siègent les entités fédérées et le fédéral ils ont demandé des mesures fortes comme lors de la première vague. Que nenni. Ils ont pris la rigidité de la N-VA en pleine face. Une rigidité évidemment liée au fait que l’épidémie est moins intense au nord. Une rigidité qui a aussi avoir avec le fait que la N-VA rejetée dans l’opposition ne veut plus faire de cadeau.

La faiblesse des mesures annoncées vendredi matin a suscité de multiples réactions du monde médical. Les Wallons ont donc pris les choses en main, les Bruxellois également.

La suite ici :La Belgique face au Covid, le moment de vérité

27.10.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.