La Belgique, médaille d’or mondiale de l’hypocrisie climatique


hypocrisie

 

 

 

Nos gouvernants accordent plus d’importance à leur standing et carrière personnelle qu’au réchauffement climatique. Ils font l’inverse de ce qu’ils affirment devant les caméras. Comment s’étonner après du discrédit de la politique, spécialement chez les jeunes ? Nous avons besoin de réelles décisions, prises par des responsables.

 


Les manifestations pour le climat sont une mobilisation bienvenue du public pour une cause essentielle. Les réactions des gouvernants, en revanche, oscillent souvent entre le risible et la manipulation. « Nous voulons une autre politique du climat », scandent les manifestants. « Nous aussi », répondent avec pathos les ministres compétents à la télévision. Alors, on se demande pourquoi ils ne l’ont pas déjà mise en œuvre depuis 2014, date de formation des gouvernements. Cette schizophrénie est évidemment liée aux élections proches, mais elle contribue encore au discrédit de la politique, spécialement chez les jeunes.

Les manifestations pour le climat sont une mobilisation bienvenue du public pour une cause essentielle. Les réactions des gouvernants, en revanche, oscillent souvent entre le risible et la manipulation. « Nous voulons une autre politique du climat », scandent les manifestants. « Nous aussi », répondent avec pathos les ministres compétents à la télévision. Alors, on se demande pourquoi ils ne l’ont pas déjà mise en œuvre depuis 2014, date de formation des gouvernements. Cette schizophrénie est évidemment liée aux élections proches, mais elle contribue encore au discrédit de la politique, spécialement chez les jeunes

La suite ici  : La Belgique, médaille d’or mondiale de l’hypocrisie climatique

30.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.