La capture de l’UE par les banques





L’Espagnol José Manuel Campa, éminent lobbyiste bancaire, vient d’être nommé président de l’autorité de régulation bancaire européenne. Une illustration supplémentaire de l’endogamie et du mélange des genres qui existe au sein de l’Union européenne, avec les représentants du monde bancaire.



Sonnez tambours et trompettes, la place est prise, l’autorité européenne a un nouveau dirigeant. Et pas n’importe lequel ! C’est l’Espagnol José Manuel Campa qui s’est vu offrir la présidence de l’organisme en charge de la régulation bancaire en Europe.

Une nomination qui n’a pourtant pas beaucoup fait parler d’elle. Tout au plus quelques ONG telles que Finance Watch, spécialisée dans la régulation du secteur financier, se sont étonnées d’une telle décision. Il faut dire que l’impétrant au poste de grand régulateur des banques européennes est lui-même l’éminent représentant d’une banque européenne.

José Manuel Campa n’est autre que le responsable mondial des affaires réglementaire du groupe bancaire espagnol Santander. Derrière cette appellation barbare pour le moins obscure, il faut entendre en réalité lobbyiste en chef de la banque ibérique auprès d’organismes… tels que l’autorité bancaire européenne justement.

La suite ici : La capture de l’UE par les banques

3.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.