La concentration de CO2 bat des records


période

 

 

Auparavant stable depuis l’an 1000, la concentration de CO2 dans l’atmosphère a augmenté de 40 % en un siècle . Et « rien n’indique un renversement de cette tendance, qui est pourtant le facteur déterminant du changement climatique, de l’élévation du niveau de la mer, de l’acidification des océans et d’une augmentation du nombre et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes », pointe l’OMM.

 


Les données scientifiques sont sans équivoque, avertit l’ONU, à quelques jours de la COP24.Selon l’OMM, les concentrations dans l’atmosphère de dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4) et protoxyde d’azote (N2O), trois gaz à effet de serre, ont encore progressé l’an dernier, pour atteindre des « nouveaux records »à l’échelle du globe. Et « rien n’indique un renversement de cette tendance, qui est pourtant le facteur déterminant du changement climatique, de l’élévation du niveau de la mer, de l’acidification des océans et d’une augmentation du nombre et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes », pointe l’OMM.

 La période propice à l’action est sur le point de s’achever », a-t-il averti, à quelques jours de la COP24. La communauté internationale doit y finaliser l’accord de Paris pour atteindre l’objectif de limiter le réchauffement climatique à moins de 2 °C, voire à 1,5 °C par rapport au niveau de la révolution industrielle. L’accord incite les pays à revoir à la hausse leurs engagements, qui à ce stade conduisent le monde bien au-delà de 3 °C.

Les gaz à effet de serre captent une partie du rayonnement solaire traversant l’atmosphère, qui de ce fait se réchauffe. Ce phénomène, appelé « forçage radiatif » par les experts, s’est accru de 41 % depuis 1990. Et le CO2 est de très loin le principal responsable de ce réchauffement.

« Le CO2 persiste pendant des siècles dans l’atmosphère et encore plus longtemps dans l’océan. Or, nous n’avons pas de baguette magique pour faire disparaître l’ensemble de cet excédent de CO2 atmosphérique », a rappelé la secrétaire générale adjointe de l’OMM, Elena Manaenkova.

La suite ici : « La période propice à l’action est sur le point de s’achever » : la concentration de CO2 bat des records

28.11.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.