La crise grecque, une opportunité pour relancer l’Europe



En cinq ans, la tragédie grecque, à savoir la détérioration inexorable de son économie, a tourné au drame européen. Alors que l’économie grecque ne constitue qu’une partie négligeable de l’économie européenne, l’Europe s’est avérée incapable de la sauver. Au contraire, on a l’impression qu’elle l’enfonce encore. Ce faisant, elle met l’Europe en péril. Pourquoi?

Parce que l’Europe s’est entêtée dans une approche qui suit la logique d’un capitalisme financier et néolibéral, une logique de concurrence et non de coopération, et ceci malgré l’évidence de son inefficacité, voire sa nocivité. On tourne en rond en passant d’un plan de soutien et de prêt à l’autre, qui doivent servir les intérêts des créanciers autant que ceux de celui qu’on dit vouloir aider. C’est que les créanciers veulent non seulement être sûrs d’être remboursés, mais encore avec des intérêts, un bénéfice. C’est normal − selon cette logique.

La suite ici : La crise grecque, une opportunité pour relancer l’Europe – LeTemps.ch

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.