La diplomatie irresponsable de Donald Trump







Donald Trump a souvent agi sur des coups de tête, a multiplié les revirements soudains et les décisions à l’emporte-pièce. Mais la confusion qu’il a semée à propos du retrait des forces américaines de certains secteurs du nord de la Syrie convoités par la Turquie est inouïe et inédite. Provoquant la sidération non seulement de la part des alliés des Etats-Unis, de sa propre administration, mais aussi, une fois n’est pas coutume, de son propre camp politique, le président américain a affaibli la parole de la première puissance mondiale.





« Il est temps pour nous de sortir de ces guerres ridicules et sans fin, dont beaucoup sont tribales », a lancé, lundi 7 octobre, Donald Trump. Peu avant, un communiqué de la Maison Blanche avait annoncé que les Etats-Unis laisseront le champ libre à Ankara, abandonnant ainsi à leur sort les forces kurdes, qui ont assumé l’essentiel de la bataille contre l’organisation Etat islamique (EI).

Une fois de plus, on peut imaginer que cette décision, lourde de conséquences dans la région, a été prise à partir de considérations de politique intérieure américaine. Donald Trump est en campagne pour son second mandat et veut montrer à ses électeurs qu’il tient ses promesses. C’est aussi une diversion, alors que le président américain est menacé d’une procédure d’impeachment pour avoir fait un chantage sur le président ukrainien afin qu’il enquête sur le fils de Joe Biden, son rival dans la course à la Maison Blanche.

Le tollé provoqué par l’annonce de ce retrait précipité a été tel que Donald Trump a été contraint de rétropédaler, ajoutant la confusion à l’ineptie. Même si le président, plus tard dans la journée, ne parlait plus que du départ de quelques dizaines de membres des forces spéciales, le mal est fait sur le plan diplomatique. La séquence a obligé le Pentagone à affirmer qu’il ne cautionne pas l’intervention turque dans le nord de la Syrie, évoquant une opération aux « conséquences déstabilisatrices » pour la région. Ce rappel à l’ordre du ministère de la défense à son président en dit long sur le chaos provoqué à Washington.

La suite ici : La diplomatie irresponsable de Donald Trump

9.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.