La discrimination positive selon Nina Simone


Nina Simone

C’est ce qui leur [aux blancs] fait inventer aujourd’hui la discrimination positive. L’avers généreux de la médaille génocidaire. Dieu sait s’ils en ont, du vice, mais celui-là est le pire : si tu réussis, tu peux désormais craindre que ce soit non pas pour tes qualités artistiques, ou intellectuelles, ou morales, mais pour la même raison qui te faisait échouer avant, ta couleur de peau. Non seulement, tu ne sais toujours pas ce que tu vaux, mais maintenant tu as peur d’être illégitime dans ton succès. Tu as peur d’être un imposteur. C’est malin, non ? Malin et vicelard. Ils sont forts, ces Blancs. »

Nina Simone, roman, de Gilles Leroy

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.