La fin de la «bromance» entre Trump et Nétanyahou?





Entre rapprochement avec l’Iran et silence étonnant, le président américain apparaît curieusement indifférent au sort de son grand allié israélien, à quelques jours de législatives qui apparaissent compliquées pour le Premier ministre de l’Etat hébreu.





L’adage veut que les vrais amis se révèlent dans les moments difficiles. Suivant cette lecture, il semblerait que l’alliance tant vantée entre Benyamin Nétanyahou et Donald Trump ne soit pas aussi solide et profonde qu’on le dit, quand bien même le milliardaire américain figure en géant sur les affiches du Likoud parsemées à travers le pays, comme si ce dernier était le colistier du dirigeant israélien.

Alors que les sondages prédisent au Premier ministre israélien une nouvelle impasse le privant de victoire nette aux législatives de mardi, son meilleur allié est aux abonnés absents. Point d’annonces retentissantes, à l’instar de la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan à quelques semaines du précédent scrutin, en avril. Et quand Nétanyahou joue son dernier va-tout en promettant une énième fois d’annexer un pan entier de la Cisjordanie, nul tweet de Trump pour venir conforter son «ami Bibi».

Pire, Trump semble de plus ouvertement se rapprocher de l’Iran, comme l’a encore montré le limogeage de son conseiller John Bolton, faucon opposé à toute détente envers Téhéran.

La suite icihttps://www.liberation.fr/planete/2019/09/13/la-fin-de-la-bromance-entre-trump-et-netanyahou_1750939

14.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.