La manipulation globale ne cesse pas



 

 

 » Il y a maintenant des centaines de Cambridge Analytica dans le monde entier », prévient l’Américaine Brittany Kaiser, ancienne salariée de cette entreprise de communication politique, à présent repentie et lanceuse d’alerte. « Les démocraties du monde entier sont vendues aux enchères au plus offrant. Nous publions les documents qui expliquent comment. », lance-t-elle sur Twitter.

 



Il est en effet urgent que nos démocraties affrontent enfin cette menace très grave. L’alerte est ainsi lancée à la veille des élections aux Etats-Unis. Dans un article publié par Médiapart, Brittany Kaiser explique en détail comment s’est produite la manipulation des électeurs dans un livre « Targeted » (« Ciblée », publié chez HarperCollins, octobre 2019). Les données personnelles de la population des électeurs de trois Etats américains ont été récoltées par le biais des réseaux sociaux et notamment Facebook. Les influenceurs de Cambridge Analytica ont catalogué ces personnes en 5 groupes selon leurs caractéristiques psychologiques :  les consciencieux, les névrotiques, les extravertis, etc. Chaque groupe a reçu un spot publicitaire électoral rédigé en fonction de ses caractéristiques propres, afin d’obtenir l’adhésion des électeurs au programme de Trump. Et cela a marché.

La propagande politique est de plus en plus subtile, elle utilise les meilleures ficelles de la publicité consumériste et s’alimente aux gigantesques bases de données alimentées par les consommateurs eux-mêmes qui confient toute leur vie privée aux technologies d’information et de communications numériques : smartphones, mails, téléphonie, réseaux sociaux…

Ce qui était un formidable instrument de liberté est devenu un outil de surveillance et de contrôle à l’échelle mondiale.

La suite ici :La manipulation globale ne cesse pas

28.01.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.