La mort du bébé, symptôme d’une maladie israélienne 



Comment le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, et ses ministres ne voient-ils pas le rapport entre le régime d’occupation, qui dure depuis quarante-huit ans, et la réalité obscurantiste et fanatique qui gagne désormais le cœur de l’Etat hébreu ?

Par David Grossman

La suite ici : La mort du bébé, symptôme d’une maladie israélienne – Libération

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.