La N-VA et le Vlaams Belang augmentent leur emprise sur la VRT






En Flandre, les résultats électoraux auront une conséquence marquante : la moitié des sièges du conseil d’administration de la VRT sera bientôt occupée par la N-VA et le Vlaams Belang. « Il s’agit de l’occasion rêvée pour s’attaquer au parti pris de certains programmes de la VRT depuis l’intérieur », entend-on dans les rangs du Vlaams Belang.



La VRT vit sans doute son pire cauchemar : deux partis qui ne lésinent pas sur la critique de la chaîne publique occuperont, dès 2020, la moitié des sièges au sein du conseil d’administration. « Je ne me réjouis guère de cette nouvelle composition », affirme un observateur avisé des affaires de la VRT issu de la classe politique.

Certains membres de la N-VA se frottent déjà les mains. Ces derniers jours, en coulisse, d’aucuns ont allègrement commenté « le nouveau cap » que la VRT est susceptible de prendre. Une perspective qui ravit les troupes du Vlaams Belang, lesquelles ne cachent pas leur joie. « Il s’agit de l’occasion rêvée pour de nouveau s’attaquer au parti pris de certains programmes de la VRT depuis l’intérieur », déclare Chris Janssens, député flamand. Et pour cause : son parti revient au conseil après cinq ans d’absence.

La suite ici  : La N-VA et le Vlaams Belang augmentent leur emprise sur la VRT – DaarDaar

5.06.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.