La Pologne dans l’UE: une crise durable?


La Pologne

Tout en critiquant les achats de gaz russe par les grandes compagnies d’Europe occidentale et en défendant son industrie minière au nom de l’indépendance énergétique, la Pologne importe de plus en plus de charbon… russe, moins cher et de meilleure qualité.


[La Pologne] décide d’aller à l’encontre des intérêts européens sur de nombreux sujets […], [elle] décide de se mettre en marge de l’histoire, du présent et du futur de l’Europe », a tonné Emmanuel Macron à la fin du mois d’août, de Varna en Bulgarie où il achevait sa tournée en Europe centrale.

Alors que son déplacement avait surtout pour objectif de convaincre les États de la région d’accepter le principe d’une révision de la directive européenne sur les travailleurs détachés, dont la Pologne est le premier pourvoyeur (plus de 450 000 par an), le président français a ostensiblement snobé Varsovie. Par ce geste comme par ses déclarations, il a clairement signalé qu’il était prêt à faire prévaloir sa vision de l’intégration européenne sans se soucier de l’avis d’un gouvernement polonais qui, a-t-il précisé, « n’est pas le porte-parole de l’Europe de l’Est ».
La suite ici : La Pologne dans l’UE: une crise durable? – Telos

6.09.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.