Depuis 1970, la population animale de la Terre a chuté de… 58%


population animale

« Quand le vivant disparaît, c’est le capital naturel qui disparaît. Et si on détruit ce capital naturel, on détruit notre capacité à vivre sur la planète dans la durée […] L’humanité se met […] elle-même en danger. »


Les populations de mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens et reptiles dans le monde se sont effondrées de 58% en 42 ans (entre 1970 et 2012) et ce déclin va se poursuivre si nous ne faisons rien, alerte le WWF dans son rapport Planète vivante 2016.

Que la biodiversité poursuive sa chute, et le monde naturel que nous connaissons aujourd’hui s’effondrera d’un seul tenant », avertit le directeur général du WWF International, Marco Lambertini, dans cet état des lieux de la planète. « Le déclin subi par les populations d’espèces sauvages est de plus en plus préoccupant : il devrait atteindre en moyenne 67% » d’ici à 2020, si rien n’est fait pour enrayer la tendance.

La suite ici : Depuis 1970, la population animale de la Terre a chuté de… 58% – L’Obs

28.10.16



Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.