La psychopathologie de Trump s’aggrave



 

Pour justifier ses actions belligérantes, Trump ment sans relâche et sans remords. En fait, selon une analyse du Washington Post, Trump a fait plus de 3 000 déclarations fausses ou trompeuses depuis son entrée en fonctions. Comme le remarque le Post, ses mensonges semblent s’être accélérés ces dernières semaines. En outre, les confidents de Trump le décrivent comme de plus en plus enclin à ignorer tous les conseils de modération offerts par son entourage.

 

 


Il semblerait que ce soit maintenant de manière quotidienne que le Président des États-Unis Donald Trump pratique l’escalade dans ses mesures et ses attaques personnelles contre d’autres pays et leurs chefs d’État, contre les pauvres et les faibles et contre les familles de migrants. Tout dernièrement, Trump a soutenu la séparation cruelle des enfants migrants d’avec leurs parents. Bien que l’outrage public l’ait forcé à battre en retraite, sa disposition à attaquer se fera bientôt sentir ailleurs.

La plupart des experts interprètent les accès de Trump comme une manière de faire le jeu de sa base politique, ou de faire le beau devant les caméras, ou de fulminer pour conclure de futurs accords. Nous adoptons une position différente. Conformément à l’avis de plusieurs experts américains renommés en matière de santé mentale, nous croyons que Trump souffre de plusieurs pathologies psychologiques qui en font un danger bien réel pour le monde.

Trump présente des signes d’au moins de trois traits dangereux : paranoïa, manque d’empathie et sadisme. La paranoïa est une forme de détachement de la réalité dans laquelle un individu perçoit des menaces qui n’existent pas. L’individu paranoïde peut créer des dangers pour d’autres au cours de sa lutte contre des menaces imaginaires. Le manque d’empathie peut dériver de la préoccupation de soi d’un individu et du fait de considérer les autres comme de simples outils. Nuire à d’autres ne cause aucun remords quand cela lui permet d’atteindre ses propres objectifs. Le sadisme signifie trouver du plaisir en infligeant de la douleur ou en humiliant d’autres individus, en particulier ceux qui représentent une menace perçue ou un rappel de ses propres faiblesses.

La suite ici  :La psychopathologie de Trump s’aggrave | by Jeffrey D. Sachs & Bandy X. Lee

4.08.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.