La Russie se serait fortement infiltrée dans la politique anglaise








Plusieurs gouvernements britanniques auraient détourné le regard de l’influence russe dans le monde politique du Royaume-Uni, résume un rapport parlementaire encore non publié. Selon plusieurs témoignages, Moscou a construit un maillage fort, constitué de diplomates anglais, parlementaires et autres figures influentes en politique pour infiltrer les hautes sphères britanniques. Selon les sources de CNN, ce réseau pourrait être « la menace la plus importante faite aux institutions du Royaume-Uni ».




L’actuel Premier ministre, Boris Johnson, fait face à de nombreuses attaques sur ce rapport, resté dans les tiroirs depuis sa remise à Downing Street le 17 octobre dernier. Dominic Grieve, le président du comité à l’origine du compte-rendu, l’accuse notamment de s’être assis dessus en donnant des explications bidon. Certains membres de l’opposition estiment même que le rapport pourrait contenir des informations compromettantes sur le référendum de 2016, qui a conduit au Brexit.

Selon Dominic Grieve, en temps normal, le Premier ministre donne son accord pour publier les rapports dans les 10 jours qui suivent leur dépôt. Cette fois-ci, le délai pourrait être encore plus long. Avec les élections législatives, le rapport pourrait ne pas être publié avant longtemps, au moins six mois, le comité ayant besoin pour cela du Parlement. Du côté de Downing Street, ces accusations sont réfutées. Les rapports sont soumis à de nombreuses vérifications, explique ainsi le ministre d’État pour l’Europe et les Amériques Christopher Pincher. Il n’y aurait donc pas eu de volonté de la part du gouvernement d’attendre la fin des élections.

Mais le rapport, en partie alimenté par les témoignages de l’ancien espion Christopher Steele, ou encore des agences MI5 et MI6, serait alarmiste. Les témoins assurent que la menace russe n’a pas été assez prise en compte par les différents gouvernements. Les agents russes auraient ciblé des positions à la Chambre des communes, trouvé le moyen de financer des partis politiques et même utilisé les ressources d’une agence de relation publique.

La suite ici : La Russie se serait fortement infiltrée dans la politique anglaise

12.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.