La semaine de tous les dangers au Moyen-Orient


semaine

 

 

La coïncidence entre ces deux commémorations est d’autant plus sensible qu’elles marqueront chacune un aboutissement: pour Israël, le transfert effectif de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, conformément à la décision de Trump, en décembre dernier, de reconnaître la Ville sainte comme capitale d’Israël; pour les Palestiniens, la mobilisation ultime de la « Marche du Retour », lancée le 30 mars dernier à Gaza, avec déjà une cinquantaine de morts et quelque deux mille blessés.

 


Le Moyen-Orient est devenu encore plus instable et dangereux depuis que Donald Trump a décidé de torpiller l’accord international sur le nucléaire iranien. D’abord, cette foucade porte un coup terrible dans la région au principe même de la diplomatie, déjà discréditée par son impuissance sur la question palestinienne et dans le conflit syrien. Ensuite, l’Europe et l’ONU, tous deux facteurs d’apaisement au Moyen-Orient, ont été marginalisées, voire humiliées. Enfin, « l’axe de la résistance » que Téhéran entend mener, avec le régime Assad et les milices pro-iraniennes, trouve une incarnation rêvée face au diktat de Washington. La flambée de violences de la nuit du 9 au 10 mai, entre Israël et l’Iran en Syrie, est déjà sans précédent. Mais la montée des tensions sur d’autres théâtres est également à craindre à très court terme.

Le mandat britannique sur la Palestine a pris fin le 15 mai 1948. Cette date tombant un samedi, David Ben-Gourion a préféré ménager les rabbins et proclamer l’Etat d’Israël la veille. C’est pourquoi le soixante-dixième anniversaire de l’Etat hébreu sera célébré le 14 mai, alors que les Palestiniens marqueront le lendemain la Nakba, soit en arabe la « Catastrophe » que représente à leurs yeux la transformation d’une majorité des Arabes de Palestine en réfugiés (à noter qu’une partie de ces réfugiés ont fui leurs foyers avant la proclamation d’Israël, du fait de la guerre qui opposait milices sionistes et arabes depuis déjà plusieurs mois).

La suite ici : La semaine de tous les dangers au Moyen-Orient

14.05.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.