La spectaculaire dérive de nos sociétés démocratiques




Dans un monde où les querelles identitaires se sont très largement substituées aux conflits idéologiques, le niveau de fragmentation des peuples n’a jamais été aussi élevé, écrit Dominique Moïsi. Le risque ? Rendre nos sociétés ingouvernables. On en voit les prémisses aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou en Israël.


Jérusalem, Londres, Washington : les événements politiques, intervenus au cours des derniers jours en Israël, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis sont de nature très différente. Mais ils appartiennent à la même logique et suscitent la même interrogation.

La fragmentation croissante de nos sociétés les a-t-elle rendues tout simplement ingouvernables ? Dans un monde où les querelles identitaires se sont très largement substituées aux conflits idéologiques, le niveau de division sinon de fragmentation des peuples n’a jamais été plus élevé. Les risques de violence liée à la libération de la parole sont bien réels à l’intérieur même des sociétés et plus seulement comme hier entre les peuples. Les appels à la décence, au respect de l’opinion de l’autre, bref à la raison, sont de peu de poids face à l’escalade de ce processus de fragmentation.

La suite ici  : La spectaculaire dérive de nos sociétés démocratiques

3.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.