La Turquie c’est l’«Allemagne des années 30», accuse l’écrivaine Asli Erdogan


années 30

 

«Un élément crucial est l’absence de système judiciaire», avance l’auteure, qui décrit un pays aux prisons surpeuplées et aux salles d’audience gérées par des juges d’une vingtaine d’années, inexpérimentés mais fidèles au pouvoir et qui ont remplacé leurs aînés évincés par la répression ayant suivi le putsch manqué de juillet 2016 contre le président Erdogan.

 

 


Pour Asli Erdogan, écrivaine turque risquant la perpétuité dans son pays et exilée en Allemagne, l’heure est grave: dirigée par le président Recep Tayyip Erdogan, la Turquie s’est muée en régime fasciste.

«Je pense que c’est un régime fasciste. Ce n’est pas encore l’Allemagne des années 40 mais celle des années 30», explique la lauréate 2018 du prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes, en référence à la période où les Nazis ont consolidé leurs pouvoirs en réprimant leurs opposants accusés de comploter.

Erdogan n’a dès lors aucune confiance en la justice, elle qui est poursuivie pour «propagande terroriste» notamment en raison de son travail dans le journal kurde Özgür Gündem, fermé depuis car accusé de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée «terroriste» par Ankara et en Occident.

Erdogan n’a dès lors aucune confiance en la justice, elle qui est poursuivie pour «propagande terroriste» notamment en raison de son travail dans le journal kurde Özgür Gündem, fermé depuis car accusé de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée «terroriste» par Ankara et en Occident.

La suite ici : http://www.liberation.fr/planete/2018/08/05/la-turquie-c-est-l-allemagne-des-annees-30-accuse-l-ecrivaine-asli-erdogan_1670905

7.08.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.