L’Amérique latine, le plus désespéré des continents



 

 

 


L’épidémie fait des ravages en Amérique latine, aggravés par la pauvreté de la population. Le profil populiste de nombreux dirigeants sur le continent, à commencer par Bolsonaro au Brésil, n’aide pas à trouver une issue à cette double crise, économique et sociale, dont les stigmates risquent de se faire sentir encore longtemps dans cette partie du monde.

 

 


L’Amérique Latine est devenue le nouvel épicentre de l’épidémie de coronavirus. Avec à peine 8 % de la population mondiale, le continent connaît plus de la moitié des nouveaux morts du virus. Le Brésil a battu un triste record cette semaine, avec 35 000 nouveaux patients infectés en une seule journée. En Équateur, on estime que le nombre de « morts en excès » est proche de 20 000. Au Pérou, qui a une population de 32 millions d’habitants, le nombre de personnes infectées, 214 000, est supérieur aux chiffres de la France et de l’Allemagne.

Du Chili à l’Argentine, du Mexique à la Colombie, « le mal court ». Seuls deux pays font exceptions : l’Uruguay et le Costa Rica, deux états plus démocratiques que les autres qui bénéficient d’une denrée rare, sinon exceptionnelle dans cette partie du monde : la confiance de leurs citoyens.

Pour que les mesures de « distanciation sociale » imposées d’en haut soient suivies en bas, il faut la confiance, mais pas seulement. La pauvreté rend tout simplement la distance protectrice impossible. L’habitat, et plus globalement les conditions économiques – ne pas travailler c’est « mourir de faim » – expliquent largement la situation dans laquelle se trouve le continent.

Au-delà de cette pauvreté endémique, il y a la politique. Le fait que les trois premières économies de la région, celles du Brésil, de l’Argentine et du Mexique (qui n’est pas géographiquement parlant en Amérique du Sud) soient simultanément aux mains de leaderspopulistes, ne fait que renforcer les tendances du continent à l’éclatement et à la division.

La suite ici : https://www.institutmontaigne.org/blog/lamerique-latine-le-plus-desespere-des-continents

24.06.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.