Laure Adler: « Pourquoi je n’ai pas signé la tribune sur ‘la liberté d’importuner’ »


liberté d'importuner

« Quand je vois la mobilisation des femmes américaines, le discours d’Oprah Winfrey aux Golden Globes, la solidarité des actrices stars avec les anonymes, le fonds qu’elles ont monté (Time’s up) pour aider les plus défavorisées, qui ne peuvent pas parler et qui continuent à se faire agresser tous les jours sinon elles perdent leur boulot, je me dis que nos sœurs américaines nous donnent une leçon. Davantage que les pétitionnaires de ce texte. »


A la suite de la polémique provoquée par la tribune “Des femmes libèrent une autre parole”, parue dans « Le Monde » du 10 janvier, Laure Adler, qui n’a pas souhaité s’y associer, nous expose les raisons de son refus, en complément d’un entretien avec Catherine Millet, qui elle, fait partie des signataires.

Journaliste, essayiste, auteur d’un récent Dictionnaire intime des femmes (Stock) qui rend hommage à celles qui ont fait avancer le féminisme depuis des décennies, Laure Adler a refusé de signer la tribune polémique soutenue notamment par Catherine Deneuve ou Catherine Millet. Pour autant, elle ne s’offusque pas de sa publication.


La suite ici : Laure Adler : “Pourquoi je n’ai pas signé la tribune sur ‘la liberté d’importuner’” – Le monde bouge – Télérama.fr

15.01.18

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.