« Le contrôle imposé par Israël à des personnes privées de leurs droits est inexcusable »


contrôle

Le gouvernement israélien essaye de mettre un signe d’égalité entre deux choses qui n’ont rien à voir : d’un côté le rejet de l’occupation, qui se base sur la morale et la raison, et qui est parfaitement acceptable ; et de l’autre, l’antisémitisme, qui est une chose inadmissible pour tous. Leur raisonnement est le suivant : rejeter la colonisation est synonyme du rejet d’Israël, qui est lui-même considéré comme de l’antisémitisme et un soutien au terrorisme.


Il y a un an, Hagai El-Ad, directeur de B’Tselem – une ONG israélienne de défense des droits humains dans les territoires occupés – se retrouvait en une de toute la presse israélienne. Il venait de prononcer un discours décrivant sans concession l’avancée de la colonisation de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est devant un panel de l’ONU. El-Ad réclamait un engagement ferme de la communauté internationale et des sanctions. De quoi déclencher l’ire du Premier ministre Benyamin Nétanyahou et son gouvernement de coalition avec l’extrême droite. Deux mois plus tard, l’ONU vote la première résolution condamnant officiellement la colonisation depuis 1979, grâce à l’abstention des États-Unis, et à laquelle le gouvernement israélien ne compte pas se conformer. Interview.

Quel bilan tirez-vous de l’année écoulée depuis votre discours devant les Nations unies fin 2016 ?

La seule avancée positive fut la résolution 2334 de l’ONU. C’était un moment exceptionnel – même si la résolution reste à être suivie par Israël. Au-delà de ça, ce fut une année très décevante, une année de plus d’occupation israélienne, avec un développement significatif des colonies et des destructions de maisons palestiniennes qui menacent des communautés entières.


La suite ici : http://www.liberation.fr/planete/2017/11/26/le-controle-impose-par-israel-a-des-personnes-privees-de-leurs-droits-est-inexcusable_1612619

28.11.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.