Le cordon élastique




La “dédiabolisation” de l’extrême droite bat son plein en Europe depuis des années. Et ça donne des résultats. Pour ne prendre que les plus récents : en Autriche, en Andalousie et même en Hongrie où le parti Jobbik participe à la large coalition, dirigée par un écologiste, qui vient d’arracher la municipalité de Budapest au parti de Viktor Orban. 


Quand il fut élaboré à la fin des années 1980 par des progressistes flamands, le cordon sanitaire avait un sens précis : un engagement à ne jamais passer d’alliance politique, nulle part, avec l’extrême droite. Pas plus, pas moins. Tous les partis flamands de l’époque l’avaient signé. Et, pendant plus de trente ans, le cordon a tenu. Aujourd’hui, techniquement, il tient toujours. Mais politiquement, il est mort. En menant pendant deux mois des pourparlers avec le Vlaams Belang en vue de constituer le gouvernement flamand, Bart De Wever montrait à sa manière qu’il “avait entendu le signal de l’électeur” venant de faire du VB le deuxième parti de Flandre. Il n’y a renoncé que faute d’un troisième partenaire numériquement indispensable.

En Flandre, est-ce toujours la même extrême droite que lors du Zwarte Zondag de 1991 ? À l’époque, le Vlaams Blok était encore dominé par les héritiers du vieux courant nationaliste qui s’était compromis avec l’occupant nazi et pour lequel il réclamait l’amnistie. Ses références historiques et théoriques ne laissaient planer aucun doute : il y avait bien une différence de nature entre ce parti et ceux de la droite démocratique.

Les choses commencèrent à changer à partir de 2004, lors de la transformation du Blok en Belang. Petit à petit, le “canal historique” incarné par Filip Dewinter finit par céder devant le nouveau style proposé par Tom Van Grieken, devenu président en 2014 à l’âge de 28 ans. Sous son impulsion, le Vlaams Belang réussit à se donner un visage plus social et à euphémiser son racisme. Et enfin ça marche. En 2019, le VB retrouve son meilleur score et le cordon sanitaire est brisé.

La suite ici :https://leblogcosmopolite.blogspot.com/2020/01/democratie-le-cordon-elastique.html

2.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.