Le cordon sanitaire flamand n’existe plus depuis longtemps 




Même au sein de la N-VA, et d’ailleurs même au sein du Vlaams Belang, certains pensaient que les négociations entre les deux partis servaient uniquement à amuser la galerie. Une confusion bien pardonnable, quand on sait que Bart De Wever lui-même s’employait à expliquer que la N-VA était le meilleur rempart face à l’extrême droite.


Dans l’émission de la VRT « De afspraak », Mme Rutten a dévoilé que la N-VA avait proposé à son parti d’être largement récompensé s’il était prêt à entrer dans une coalition avec le Vlaams Belang. S’imaginait-on que les semaines de négociations entre la N-VA et le Vlaams Belang n’étaient que de la comédie ? Une pièce de théâtre anversoise ? Pensait-on que Bart De Wever mentait quand il affirmait que le problème, c’était que les libéraux et les démocrates-chrétiens refusaient toute coalition avec le Vlaams Belang ?

Si tel était le cas, plutôt que de s’indigner du fait que Mme Rutten dévoile les coulisses, ne faudrait-il pas s’indigner de ce qu’elle ne l’eût pas fait plus tôt ? En effet, nul ne doute de la véracité de l’anecdote, car pendant que le président De Wever tondait le gazon, d’autres pontes du parti, en l’occurrence Lorin Parys et Theo Francken, ont bel et bien confirmé que leur parti envisageait sérieusement une coalition avec le VB.

Ceci étant posé, il convient de formuler plusieurs constats. Le premier, c’est que même au sein de la N-VA, et d’ailleurs même au sein du Vlaams Belang, certains pensaient que les négociations entre les deux partis servaient uniquement à amuser la galerie. Une confusion bien pardonnable, quand on sait que Bart De Wever lui-même s’employait à expliquer que la N-VA était le meilleur rempart face à l’extrême droite

La suite ici : Le cordon sanitaire flamand n’existe plus depuis longtemps – DaarDaar

3.07.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.