Le coronavirus  révèle les insuffisances de l’Union européenne




Depuis que la pandémie a gagné l’Europe, les mécanismes de l’Union n’ont pas résisté aux réflexes des Etats membres de ne chercher que des réponses nationales à la catastrophe.


Les affaires sanitaires relèvent des compétences nationales des Etats membres : il n’y a donc pas de politique de santé européenne. Cela ne devrait pas empêcher, théoriquement, une coordination des politiques nationales au niveau européen, mais l’ampleur de la pandémie et la rapidité de sa progression ont provoqué pratiquement partout au sein des Etats de l’Union des réflexes de chacun-pour-soi qui sont à l’exact opposé de l’esprit du projet européen. La Commission a dû rappeler à des Etats fondateurs comme la France et l’Allemagne que l’interdiction d’exportation de matériel médical vers d’autres pays de l’UE était une infraction aux règles du marché unique.

En l’espace de quelques jours, des frontières ont ressurgi au sein de l’Union là où la convention de Schengen, signée en 1985, les avait effacées. C’est là aussi un symbole fort, en particulier à la frontière franco-allemande, même si l’Union a au moins repris le contrôle de ses propres frontières en les fermant provisoirement, pour raisons sanitaires, aux non-ressortissants de l’UE.

Sur le plan économique, la coordination européenne est limitée au strict minimum. Le volet monétaire, actionné par la Banque centrale européenne (BCE), fonctionne tant bien que mal, même si l’institution dirigée désormais par Christine Lagarde n’a plus beaucoup de munitions pour faire face à une nouvelle crise. En revanche, c’est sur le plan budgétaire que le manque d’Europe est le plus criant. Alors que les Etats-Unis s’apprêtent à voter un plan de 850 milliards de dollars, Bruxelles, à ce stade, n’a mis que 37 milliards d’euros sur la table. La relance européenne se fait donc en ordre dispersé, au niveau de chacun des Etats membres.

La suite ici  :Le coronavirus  révèle les insuffisances de l’Union européenne

19.03.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.